Horti Generation

5 erreurs à éviter – Culture hydroponique de légumes-feuilles en serre

poly greenhouse hydroponic leafy greens system

This post is also available in: Français English (Anglais)

Introduction

Une serre poly de moyenne technologie (mid-tech en anglais) reste l’un des meilleurs moyens de commencer à produire des légumes à feuilles et des herbes aromatiques fraîches dans le monde entier. En effet, ce mode de production nécessite un investissement initial modéré par rapport à une serre plus « hi-tech » ou une solution de culture indoor dans un bâtiment. En effet, une fois que le système est opérationnel et affiche une rentabilité croissante, il sera possible d’ajouter des équipements plus complexes pour améliorer certains aspects de la production et de la récolte.  

En résumé, les avantages sont nombreux comme l’utilisation de l’énergie passive (lumière du soleil, ventilation…) et le grand volume de la serre pour gérer le climat tout en mettant en place une stratégie de lutte biologique intégrée. La consommation d’énergie sur la durée sera également plus faible dans la plupart des cas. En fait, la maîtrise des coûts opérationnels est l’un des indicateurs de performance les plus forts pour les gestionnaires de cultures. 

MAIS… même avec ce concept très efficace, il peut y avoir des erreurs au début. Dans cet article, nous verrons les principales erreurs à éviter et comment obtenir des conseils d’experts du secteur.

Plus de détails ci-dessous sur la culture hydroponique en serre :

1/ Ne pas choisir un mauvais site d’installation

Pas assez de lumière, trop froid ou trop chaud (la nuit), trop loin de votre marché, trop de dépenses énergétiques, mauvaise qualité de l’eau…, en bref, l’emplacement du site d’installation de la serre est l’un des facteurs les plus importants pour la réussite de votre projet.

Si vous devez défricher le terrain avant de construire votre première serre, vous devez prendre en compte la qualité du sol (analyse topographique), l’emplacement du drainage (pente ?), la disponibilité de l’eau douce (et sa qualité ?), l’accès à l’alimentation électrique, la possibilité d’une expansion future sur le même site ?

En effet, cela peut entraîner d’énormes dépenses supplémentaires si vous n’en tenez pas compte dans votre plan d’affaires.

Hémisphère sud

Dans l’hémisphère sud, dans les pays tropicaux, dans la plupart des cas, il est préférable d’investir un peu plus en achetant un emplacement sur les hauts plateaux (>700m d’altitude) avec des nuits plus fraîches, de l’eau douce/de l’électricité disponible, une surface suffisante pour une expansion future… plutôt qu’un emplacement moins cher dans les plaines avec une température plus chaude, moins de ventilation… Mais vous devrez également prendre en considération la quantité de lumière (DLI) : mon futur site recevra-t-il assez de lumière ? il peut être nuageux, brumeux dans certains endroits montagneux… La zone est-elle exposée à des risques de parasites et de maladies ? En ce qui concerne l’accessibilité des transports, mes futurs camions pourront-ils venir facilement chercher la récolte et l’apporter à mes clients ?

L’emplacement en plaine peut être plus proche de vos clients (supermarchés, restaurants…) mais si vous avez des problèmes agronomiques à cultiver en raison des conditions climatiques extrêmes : cela affectera négativement votre rendement et la qualité des récoltes. De plus, vous devrez investir davantage en équipements et en énergie (système de refroidissement par exemple) impactant vos coûts opérationnels et votre rentabilité ↘.

« En Malaisie, l’un des meilleurs producteurs de salades et basilic du pays a investi 2 ou 3 fois plus par mètre carré dans ses nouvelles serres pour pouvoir construire une structure métallique spéciale (plateforme support le système de production) au sommet de la montagne afin de bénéficier des conditions climatiques plus fraîches en altitude, de la disponibilité en eau et de la proximité du marché de la grande ville de Kuala Lumpur. Le système hydroponique (NFT) se trouvait au sommet, à plus de 25 m au-dessus du sol ! »

Corenthin (Félix) Chassouant

Hémisphère Nord

Dans les conditions nordiques, une grande partie de votre coût d’exploitation sera liée au système de chauffage. Vous devez trouver le meilleur emplacement pour pouvoir bénéficier d’une quantité suffisante de lumière (site exposé au sud) avec la possibilité de construire votre zone technique isolée sur la partie nord de votre serre.

De plus, il vous faudra analyser la meilleure source d’énergie disponible et quel système de chauffage sera le plus efficace dans votre cas : gaz naturel, propane, biomasse ou encore fournaise /aérotherme électrique ? Cela dépendra aussi « bien sûr » du coût que vous paierez sur place.

La proximité de votre marché (↘ coût logistique) et le terrain disponible pour l’expansion sont également des facteurs importants. Plus vos laitues sont fraîches et ont une durée de vie plus longue, plus elles seront attrayantes pour vos clients et le consommateur final.

Un système hydroponique horizontal (un étage seulement) présente l’avantage de nécessiter moins de main-d’œuvre que la culture en plein champ, mais vous devrez vous assurer que vous pouvez trouver de bons travailleurs à proximité du lieu de votre projet.

2/ Bien dimensionner votre premier projet

Avant d’investir dans un complexe de serres plus grand pour cultiver plus, le meilleur conseil est de commencer avec une surface de culture raisonnable au début afin d’apprendre, de faire des erreurs et d’avoir l’opportunité de mieux connaître votre futur marché.

Bien sûr, si vous voulez vendre aux supermarchés ou aux grandes entreprises, vous devrez produire une bonne quantité constante de têtes de laitue et d’herbes aromatiques. Pour ce faire, un premier bloc de serres d’environ 2000-3000 mètres carrés (20 000 à 30 000 pieds carrés) peut être un très bon début !

Si vous avez déjà plus d’expériences dans la culture hydroponique en utilisant déjà des plateaux de culture pour votre propre propagation par exemple. Des systèmes un peu plus automatisés comme les Mobile Tray System (MTS) et Mobile Gullies System (MGS) sur un premier bloc de 5000 mètres carrés (1/2 hectare) seront les meilleures solutions pour augmenter la densité de vos cultures en maintenant une bonne homogénéité et en utilisant moins de travailleurs.

Exemple 1 : Conception d’une serre hydroponique pour les « pays du Nord »

4 chapelles de 30′ de large x 264′ incluant la zone technique du côté nord.

Le système de culture de l’exemple est un NFT à rigoles fixes avec 2 rangées de 12′ de large pour la culture hydroponique et une allée centrale de 4′ pour circuler dans chaque chapelle.

(unités impériales ci-dessous)

Sur le périmètre (murs latéraux), vous pourrez utiliser des panneaux isolés pour les jupes et du polycarbonate transparent à double paroi de 8 mm (PCSS) pour apporter de la lumière et une capacité d’isolation élevée. Un toit en polyéthylène double gonflé (7,2 mil ou 180 microns épais) sera le meilleur matériau de couverture pour obtenir suffisamment de lumière (>85%), un traitement anti-goutte/thermique, une capacité d’isolation élevée et la possibilité d’avoir un évent de toit motorisé plus grand au sommet de chaque baie.

La fermeture des côtés évitera les pertes de chaleur et les contaminations potentielles par les parasites et les maladies. En fait, la gestion du climat sera une combinaison de ventilation passive (mi-toit) et de circulation d’air active (utilisant HAF ou VAF) à l’intérieur de la zone de culture comme nous pouvons le voir dans l’exemple ci-dessous :

Une hauteur sous gouttière suffisante (supérieure > 14′) créera un grand volume qui aidera à contrôler la variation rapide de la température et de l’humidité grâce à un « tampon ».

Exemple 2 : Conception d’une serre hydroponique pour les pays du Sud

Dans les environnements plus chauds, nous profiterons davantage de la ventilation passive (aérateurs de toit + enrouleurs latéraux) pour évacuer l’excès d’humidité et de chaleur, surtout dans les régions tropicales.

(unités métriques ci-dessous)

Les côtés de la serre les plus exposés aux parasites (mouches blanches, pucerons, thrips…) peuvent être recouverts d’un filet anti insectes mais il faudra un bon entretien pour le nettoyer au moins une fois tous les 6 mois sinon cela affectera la porosité du filet en réduisant le % de ventilation…

En ce qui concerne la toiture, un poly simple couche peut être une option mais un poly double gonflé est aussi une bonne alternative pour garder votre revêtement plus longtemps et avoir une meilleure isolation thermique si vous utilisez le refroidissement ou le chauffage (la nuit) dans votre serre. Le plus important sera d’avoir une ventilation au milieu du toit sur chaque baie pour pouvoir renouveler l’air de manière passive.

En ce qui concerne le système hydroponique horizontal à un étage, il peut s’agir de gouttières fixes NFT comme nous l’avons vu précédemment ou d’un système de gouttières mobiles avec un système de pignons et crémaillères (MGS) combiné à un système de plateaux mobiles (MTS) pour la section de propagation :

Mobile Gullies System (MGS) sur une serre poly mid-tech en Asie du Sud-Est

3) Ne suréquipez pas votre serre au début

Dans une serre, le coût des équipements peut être assez élevé, notamment l’éclairage artificiel (LED), le système de refroidissement (refroidisseur, brumisation à haute pression….), l’automatisation des étapes post-récolte…

Après avoir choisi le bon site d’installation et la bonne taille de surface de culture, la meilleure recommandation est de commencer avec le meilleur « combo d’équipement standard » pour pouvoir atteindre vos objectifs de rendement et de qualité. Par la suite, vous pourrez ajouter de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux équipements si nécessaire.

Vous devez toujours garder un œil sur votre plan d’affaires pour connaître le retour sur investissement (ROI) de votre installation.

Avant d’ajouter un équipement coûteux, vous devez être capable d’estimer si cela en vaut la peine : ai-je besoin de LED ou d’un système d’injection de CO2 pour augmenter mon rendement ? Si oui, est-ce que le rendement supplémentaire couvrira le coût de mon nouvel investissement ? quand ?

Dans l’hémisphère sud, une serre de moyenne technologie est l’approche la plus appropriée. L’agriculture indoor ou une serre entièrement équipée plus « hi-tech » nécessitera un investissement en capital et aura des coûts opérationnels beaucoup plus élevés .

En conclusion de cette section, il est important de discuter avec des spécialistes du secteur pour obtenir les meilleurs conseils.

4) Choisir les bonnes variétés et les semences

Comme nous l’avons vu dans le premier article présentant la culture de légumes verts en serre, la variété de la culture et la sélection des semences sont des facteurs importants à prendre en compte si vous voulez réussir.

CULTURES POTENTIELLES (exemple) : Rendements et conditions de culture des cultures ciblées

Un article complémentaire sur les cultures alternatives à haute valeur ajoutée (culture hydroponique) en Amérique du Nord :

5) Trouver le chef de culture et les bons conseillers

Vous pouvez avoir le meilleur site et la meilleure serre (outil) mais ce n’est pas suffisant ! En effet, la troisième clé du succès d’une serre hydroponique est le chef de culture !

Le responsable des cultures sera votre soutien quotidien, anticipant les problèmes potentiels et ajustant votre système de ferti-irrigation et de contrôle climatique lorsque cela sera nécessaire. La culture hydroponique de légumes-feuilles peut sembler facile à gérer, mais ce n’est pas le cas.

En fait, il s’agit d’un système beaucoup plus complexe où vous devrez surveiller et contrôler en permanence de nombreux paramètres environnementaux (eau, travailleurs…) et climatiques pour éviter les pannes.

En outre, vous devrez également travailler avec des entreprises expérimentées de l’industrie qui vous soutiennent avant/pendant et après le processus de vente pour suivre vos progrès, vous offrir le meilleur service et vous soutenir tout au long de l’année.

Des acteurs fiables du secteur

Vous trouverez ci-dessous une sélection des meilleurs joueurs actifs dans le monde :

Industries Harnois = fabricant nord-américain de structures de serre actif dans le monde entier

INVERNADEROS HARNOIS (HARNOIS DE MEXICO, S.A. DE C.V. ) EN DISTRITO FEDERAL

AM Hydro = Système hydroponique NFT (kits)

green logo amhydro - AmHydro

Autogrow = = entreprise spécialisée en gestion climatique ayant une forte expérience avec les systèmes de ferti-irrigation hydroponique NFT

.

(Photos bonus)

Source:

Expériences personnelles et photos de Corenthin (Félix) Chassouant (auteur)

Related Articles

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Corenthin Chassouant

Ingénieur agronome (MSc) travaillant dans le secteur des serres et de l’industrie horticole. Mes expériences internationales et mes connaissances me permettent de travailler avec des agriculteurs et des professionnels dans le monde entier pour les conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *