Horti Generation

Quelles serres pour la culture du cannabis ?

This post is also available in: Français English (Anglais) Español (Espagnol)

Introduction

Le Cannabis L. est un genre botanique de la famille des Cannabaceae: Ce sont des plantes annuelles originaires d’Asie centrale, toutefois le cannabis est actuellement cultivé dans toutes les régions du globe, à l’extérieur ou à l’intérieur.

Il se décline en 3 variétés principales:

_ Cannabis sativa
_ Cannabis indica
_ Cannabis ruderalis

Les variétés sont répertoriées selon leur taille, leur port, leur taux de croissance et leur composition chimique. La hauteur de la plante varie entre 60 cm pour les plus petites variétés à 7 m pour les plus grandes. La moyenne est d’environ 3 m avec des conditions de croissance optimales.

La substance active responsable des effets psychoactifs est le delta-9-tétra-hydro-cannabinol ou THC. Il y a aussi le Cannabidiol (CBD) – sans effets psychoactifs – qui a des effets sédatifs, analgésiques et antibiotiques. On peut également citer le Cannabinol (CBN) et le Cannabigerol (CBG). Le cannabis est convoité pour ses propriétés médicinales et récréatives en raison de la présence de ces différentes molécules.

Les substances du cannabis comme le THC et les Cannabidiol (CBD) en font une plante convoitée pour ses propriétés
Fleur de cannabis sous éclairage artificiel LED – source: Esteban Lopez

Cultiver du cannabis sous des serres

Il existe différentes façons de cultiver du cannabis sous des serres en utilisant un modèle de basse ou à l’inverse de haute technologie avec plus d’automatisation et d’équipement. Dans cet article, nous décrirons les deux systèmes de croissance avec des exemples.

Serre de base technologie (low-tech)

Les serres de basse technologie ont généralement moins de volume, moins d’équipement / d’automatisation avec plus de main-d’œuvre à l’intérieur. Ce modèle a l’avantage d’être moins cher (coût de serre) et plus facile à mettre en œuvre. Le contrôle climatique sera limité avec moins de flexibilité pour réduire les attaques d’insectes et de ravageurs réduisant l’efficacité des méthodes de contrôle biologique. En effet, les structures sont moins hermétiques et ont généralement une ventilation fixe ou manuelle.

Les rendements et la qualité de la récolte dépendront davantage du climat extérieur. Cependant, les serres à faible technologie nécessitent moins d’énergie, ce qui améliore la rentabilité de ce système.

À titre d’exemple, nous pouvons mentionner la production de cannabis en Colombie en utilisant des serres de faible technologie avec des côtés (longpans) ouverts sans filet et une ventilation fixe au toit (faîtage). Le film plastique protège les cultures des pluies. A l’intérieur de la serre, un système de brumisation basse pression et des ventilateurs de circulation sont utilisés pour contrôler le taux d’humidité relative, la température et le recyclage de l’air.

Le moindre coût de la main-d’œuvre, le sol riche et fertile et le climat des hautes terres de la Colombie peuvent expliquer la présence d’entreprises étrangères notamment canadiennes investissant dans des serres à basse technologie pour cultiver du cannabis de qualité à des fins pharmaceutiques.

Serre de haute technologie (high-tech)

En revanche, les agriculteurs cultivent du cannabis dans des serres entièrement équipées de haute technologie plus particulièrement en Amérique du Nord. Cela ressemble à des usines « hyper-mécanisées » plutôt qu’à des serres à structure légère et ouvrants fixes. Toutes les fonctions de la serre sont centralisées et gérées à l’aide d’une technologie de gestion du climat moderne qui permet de surveiller et de modifier avec précision les paramètres tels que T ° C, HR%, CO2%, PAR… à l’intérieur des serres.

Modèle de serre d’usine de haute technologie utilisant les spécifications suivantes:

  • Largeur des chapelles plus larges ;
  • Revêtement et toit semi-rigides recouverts de PVC et / ou de polycarbonate ;
  • Écrans d’ombrage et système occultant (black-out) ;
  • Éclairage LED avec spectre spécifique pour cultiver du cannabis ;
  • Chauffage à air chaud avec des systèmes de chauffage au propane (haute puissance) ;
  • Système de refroidissement (cooling) ;
  • Déshumidification ;
  • Circulation active de l’air grâce à de puissants souffleurs et extracteurs ;
  • Ventilation naturelle passive avec ouvrants motorisés et enroulements sur les cotés ;
  • Ordinateur climatique précis avec télécommande (ordinateur / smartphone) ;

https://youtu.be/w_nBbpbzRyA (lien accès vidéo)

L’objectif de ce modèle de culture est d’être plus performant en utilisant moins de travailleurs et des technologies de pointe. Le prix du marché et le coût de l’énergie sont des facteurs clés qui détermineront la rentabilité de ce système.

Conclusion

En résumé, le marché du cannabis évolue actuellement rapidement. Deux modèles semblent se démarquer des autres: les serres de production de basses et hautes technologies low-tech / high-tech.

La sélection des contenant du substrat de culture à chaque étape conditionne fortement le système de culture, éventuellement mécanisé, puis l’organisation générale des phases de culture. Cela va du pot carré de 5 cm ou en sac de 10 L. Les cultures hautes sont partiellement palissées, avec un fil horizontal et 2 fils en V pris sur la traverse pour guider les tiges. Cependant, les plantes peuvent être posées au sol, directement ou indirectement: gouttières posées au sol, petit portique, bancs…

De plus, la stratégie pour le système de ferti-irrigation dépend directement de la taille / du type de conteneurs. En réalité, le cannabis nécessite beaucoup d’eau, mais les plantes craignent un excès d’humidité relative dans l’air. Les taux de percolation (drainage) sont plus importants sur les sacs de culture par exemple…

Sources: 

https://www.lepoint.fr/monde/colombie-nouvel-eldorado-de-l-or-vert-17-01-2019-2286708_24.php (French)

https://dutch-passion.blog/growing-cannabis-in-a-greenhouse/

https://sensiseeds.com/en/blog/growing-cannabis-in-greenhouses/

https://www.hortidaily.com/article/6044694/5-tech-systems-anyone-with-a-cannabis-greenhouse-should-be-using/

Related Articles

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Corenthin Chassouant

Ingénieur agronome (MSc) travaillant dans le secteur des serres et de l’industrie horticole. Mes expériences internationales et mes connaissances me permettent de travailler avec des agriculteurs et des professionnels dans le monde entier pour les conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *